ETAPE 2 : (Re)découvrir le cours le seul

ETAPE 2

 (Re)découvrir le cours le seul

 

Seconde étape de notre méthode pour étudier efficacement : prendre contact avec le cours.  Relisez vos notes le jour-même du cours, soulignez ou surlignez les passages incompris pour demander des explications, consultez une autre version du cours sur Internet, par exemple.

Reprendre contact avec le cours, cela signifie que l’on ne va pas attendre la veille de l’examen pour l’ouvrir.  Cela veut dire que le jour même du cours, à la maison, j’ouvre mes notes du jour.

 

  1. Relisez les notes

 

Relire vos notes, constitue une première étape importante de votre prise de contact.

Deuxième étape de la méthode : reprendre contact avec le cours

 

Comment lire efficacement ?  Encore une fois – comme dans l’étape précédente, se mettre en projet – vous devez mobiliser toute votre attention.  On ne comprend et on ne retient vraiment que ce sur quoi on s’est concentré.

  1. a) Problèmes de concentration

Si vous avez des problèmes de concentration, il existe des exercices qui peuvent vous aider.  Vous pouvez aussi demander l’aide d’un professionnel.  Vos difficultés à vous concentrer peuvent provenir de source diverses et un coup de pouce extérieur peut souvent vous faire gagner du temps.

  1. b) Lisez lentement !  

Ce n’est pas un concours de rapidité, mais un « contact« .

Pour qu’il soit profitable, imprégnez-vous au maximum de ce qui est écrit dans vos notes.  Une lecture approfondie, attentive, vous permet de vous baigner dans les sensations – images, sons, etc. – émotions et impressions que vous avez ressenties lors du cours.

Ou bien va vous offrir de nouvelles associations auxquelles vous n’avez pas pensé pendant le cours, par manque de temps, etc.

  1. c) Listez les choses peu claires ou pas comprises

Faites une liste ds choses que vous n’avez pas comprises ou qui ne sont pas très claires pour vous.  Cela vous permettra d’y revenir plus tard pour tenter de les comprendre et de les maîtriser.  Vous saurez exactement quoi demander lorsque vous chercherez d’autres explications auprès d’amis, de compagnons de classe, de parents ou de professeurs.

Cela vous fera gagner du temps et à vos professeurs aussi.  Et le fait d’écrire ce que vous n’avez pas compris est parfois suffisant pour un « déclic » : soudain, ce que vous venez de reformuler vous paraît clair !

 

  1. Soulignez / Surlignez vos notes

 

Comme dans une mindmap, l’utilisation de différentes couleurs vous permet de distinguer les différentes parties du cours, les différents concepts, etc.

Faites-le sobrement, proprement : une étudiante que je suis en coaching à distance m’a dit un jour qu’elle « n’aime pas que son cours ressemble à un feu d’artifice« .  Moi non plus.  L’objectif n’est pas de colorer pour faire joli, mais bien de distinguer : de bien marquer les idées importantes et leurs différences.

Ne soulignez que les mots-clés : non seulement vous gagnerez du temps et vous épargnerez vos marqueurs, mais surtout, vous isolerez immédiatement ce qui est vraiment important.  Vous concentrez votre attention sur les poins-clés de votre cours.

Même principe qu’en mindmapping :  les couleurs associées aux concepts permettent de mieux les mémoriser.  Habituez-vous à utiliser les mêmes couleurs pour les mêmes catégories de concepts : votre cerveau les reconnaîtra d’un coup d’oeil avec un peu d’habitude.

Ne surlignez pas pour mémoriser tout de suite : utilisez ces couleurs pour indiquer les mots-clés les plus importants de votre cours.  Cela vous aidera pour l’étape suivante, Réactivez votre mémoire, pendant laquelle vous allez résumer votre cours sous forme de mindmap.

 

  1. Consultez une autre version du cours

 

Allez sur Internet ou demandez à un(e) copain(e) qui fréquente une autre école ou qui suit le cours avec un autre professeur si vous pouvez obtenir une copie de son cours.  Mieux : échangez avec lui ou elle.

Pourquoi une autre version ? Consulter une autre version d’un cours, d’une matière, d’un sujet… permet de confronter plusieurs points de vue.  Souvent, les auteurs mettent l’accent sur des choses différentes ou apportent un éclairage nouveau.  Ils utilisent d’autres mots, d’autres images.

Tout cela participe non seulement à l’ancrage du souvenir par la répétition, mais surtout à son activation par la comparaison, les liens établis entre les différentes versions.  Or, apprendre quelque chose, construire un savoir, c’est établir des liens entre ses différentes parties, mais aussi entre ce qu’on connaît déjà et ce qu’on découvre.

Vous pouvez aussi emprunter à la bibliothèque, un livre qui traite du même sujet ou consulter un site Internet qui parle de la même chose.  Multipliez les points de vue, confrontez-les entre eux et avec vos propres idées, votre propre compréhension de la matière.

 

  1. Demandez des explications

 

Dans le même ordre d’idées, demandez des explications sur les choses non-comprises ou peu claires.  Demandez-les à un adulte de votre entourage, à un(e) copain(e) de classe.  Parlez-en sur un forum.

Les explications d’une autre personne que le professeurs, comme la version différente du cours, vous apportent un autre éclairage, d’autres mots, d’autres idées.  Peut-être une perspective différente, à laquelle vous n’auriez pas pensé.

Parler ensemble du cours vous demande de le reformuler, de le répéter avec vos propres mots.  Sans vous en rendre compte, vous et votre interlocuteur, êtes en train de comprendre et de mémoriser ce dont vous parlez.

 

  1. Relisez à plusieurs reprises

 

La lecture seule ne suffit pas.  Mais elle est un élément essentiel de la compréhension et de la mémorisation.

Lire à voix haute sollicite la mémoire auditive.  Si vous êtes kynétique, n’hésitez pas à bouger, à marcher en étudiant, à faire des gestes pour accompagner le rythme de la lecture.  Ecrire, prendre des notes, dessiner une carte heuristique ou un récit imagé impliquent aussi la mémoire kynétique.  Plus on associe de canaux sensoriels, plus on se donne des chances de mémoriser efficacement !

 

Share Button
The following two tabs change content below.
Je suis Psychologue et Psycho-pédagogue- Auteur et Conférencière. je partage avec vous ici tous les jeux pédagogiques de l'approche TCC ( TETE COEUR CORPS) qui prend l'enfant et ses apprentissages dans sa globalité et tout ce que le travail auprès des enfants m'ont appris. 🙂