LES FONDEMENTS PSY DES TCC

Eduquer un enfant dans la bienveillance,  sans violence ni punition,  OUI on est tous d’accord… Mais qu’en est-il de la bienveillance pour les parents? de la gestion de  nos propres émotions pour accompagner celles de nos enfants ?

Capture d’écran 2017-02-23 à 00.26.18 » je sais pourtant ce qu’il faut faire, j’ai tout lu sur le sujet, mais je n’y arrive pas, je m’énerve c’est plus fort que moi »

« on dirait qu’il appuie sur le bon bouton pour me faire sortir de moi, je ne veux pas ça, comment faire ?! »

Et si approcher la bienveillance commençait par apprivoiser notre petite voix intérieure ? 

Pour répondre à cette question fondamentale qu’aucun livre d’éducation  ne pourra remplacer: Je vous partage  ici toutes les ressources de mon travail de Psychologue et Psycho-pédagogue afin de vous accompagner vers le chemin de vos émotions pour apaiser votre voix intérieur. Les enfants sont les champions pour trouver nos failles et appuyer sur nos incohérences.

Pourquoi ce blog ? 

 

Apprivoiser sa voix intérieure avec le processus TCC©  ( Tète -Cœur -Corps )

 

Le processus TCC permet d’aligner : la tête  le coeur et le corps pour que toutes nos parts de nous mêmes, ces petites voix intérieurs, s’harmonisent, et se fassent confiance pour agir en cohérence. Comprendre ce processus permet de diminuer mon sentiment de culpabilité et de retrouver un discours intérieur plus positif sur ma capacité à être parent.

methode TCC

ALIGNER : 

La TETE : Mes pensées, ce que je dis

Le COEUR : Mes émotions, ce que je ressens, mes intuitions

Le CORPS : Mon attitude, ce que je fais.

 Pour agir avec bienveillance mais surtout avec cohérence 

 Les TCC en 3 mots : 

  • Comprendre ce qu’il faut faire avec un enfant, savoir décoder son langage, est important, c’est ce qu’offre le livre, la théorie (la tête) Mais cela ne suffit pas pour ne pas crier ou déborder :  il faut savoir…
  • Ressentir , écouter ses besoins non pris en compte pour y répondre (le cœur)
  • Etre cohérent entre ce que l’on dit et ce que l’on ressent pour une mise en action, ou poser un cadre efficace à son enfant ( le corps).

Communiquer avec bienveillance avec SOI est  la clef qui ouvrent toutes les portes !

Si tout est centré sur les besoins de l’enfant et non les nôtres, cela nous épuise, nous culpabilise,  rien n’est aligné et par conséquent ça ne marche pas !  

Un  accompagnement en 3 étapes : 

La bienveillance pour le parent 

ETAPE 1 la TETE :

Apaiser nos voix intérieures qui se combattent et nous font douter pour faire des choix éducation cohérente et en adéquation avec nos valeurs profonde.

ETAPE 2 le COEUR :

Apprivoiser la voix de notre juge intérieur, celui qui nous culpabilise pour reprendre confiance en notre valeur

ETAPE 3 le CORPS :

Retrouver une voix intérieure bienveillante avec la Mindfullness Parentale et apprendre à se détendre et être heureux dans son corps.

 

… Pour être (vraiment) bienveillant avec enfant communiquer efficacement. 

Comprendre son point du vue (différent de la logique adulte  » je vois bien qu’il me provoque ! » « quel manipulateur celui la! »)

 

Un processus en 3 étapes pour retrouver un alignement TCC © 

 

….et ne plus être en prise avec nos petites voix intérieur et le manque de confiance en soi en tant que parents qui nous stresse au plus haut point !

Ce modèle global est issue des neurosciences ,  de la psychologie et de la  mindfullness

 

 

 

TCC modele

 

ETAPE 1 TETE : Apaiser nos voix intérieures qui se combattent  et nous font douter. 

 

Comme nous l’avons tous remarqué, ce qui nous fait le plus souffrir en tant que parents se limites a peu de choses : nos différentes voix intérieurs qui se combattent.

« Je dois le faire pour son bien VS mais ça ne me ressemble pas d’agir comme ça, je culpabilise VS j’ai pas envie mais je le fais quand même. »

 

MODELE TCC

Comment être bienveillant avec l’enfant si nous ne le sommes pas avec nous mêmes? 

 

Il y plusieurs voix en nous, chacune à sa logique et des besoins qui lui son propre. Ses différentes voix provoquent souvent des conflits en nous. Laquelle écouter ?

La voix de l’enfant en nous :

Sa logique : Cette part de nous qui veut toujours plus d’attention, peur d’être abandonné. Ressentir la culpabilité : tout est ma faute.

Son bonheur : Fait passer ses besoins avant celui de l’autre. (Opposé à la logique du Parent)

Dans l’éducation cela se traduit par : « tu me cherches, me provoque, tu me fais mal au cœur et j’ai envie de crier. Je voulais que tu sois plus doux avec moi. Ou fait ce que moi je veux ou fais moi plaisir »

VS La voix de L’adulte en nous:

Sa logique : Cette par de nous qui à besoin d’être libre, d’avoir du temps pour soi pour être bien.

Son bonheur :  le principe de plaisir :

Dans l’éducation cela se traduit par:  « je fais ce que je veux et décide ce qui est bon pour moi ! et pour l’enfant : vas jouer ailleurs tu m’envahis , ou apprends à jouer seul maman a besoin de calme tout suite. »

VS La voix du parent en nous :

Sa logique : Cette part de nous qui besoin de protéger, donner, prendre soin.

Son bonheur : Fait passer les besoins de l’autre avant les siens. (Opposé à la logique de l’enfant)

Dans l’éducation cela se traduit par : « je t’écoute, je suis là quoi qu’il arrive. Fais ce qu’il y a de bon pour toi, c’est ce qui me fait le plus plaisir, je ferais ce que j’ai à faire plus tard »

 

D’emblée nous comprenons qu’avec tous ses besoins différents il est difficile de savoir comment agir :  Privilégier le besoin de l’adulte? celui de mon enfant? celui de la société? de la morale?

Apaiser notre dialogue intérieur et réussir à être des parents bienveillant ( déjà pour nous même!)

IMG_0031

 

Pour en savoir plus : cliquez ici

 

ETAPE 2 COEUR : Apprivoiser la voix de notre juge intérieur 

 

Ce qui nous fait d’autant plus souffrir en plus de ses voix   intérieurs est notre juge intérieur. le tu qui tue !

« Tu es vraiment nulle comme maman , tu pourrais arrêter de crier on dirait un gendarme , regarde ce que tu es devenue…. »

 

Comment dépasser cette voix et découvrir une image positive du parent que l’on est ?

Pour vivre cette expérience et accéder à notre voie (voix) intérieure. Celle qui nous qui guide, il nous faut nécessairement nous dépolluer les maux de l’enfance (jugement, moquerie, critiques, menace …) pour quelque chose de nouveau, de beau s’imprime en nous et nous défaire des paroles automatique et autres répétition familiales.

L’expérience d’être parent, nous apprends à faire le vide, prendre du recul sur l’éducation que nous avons reçu afin de donner de l’espace pour accueillir.

 

1e étape : Désidentication parentale :

Re-connaître ses fausses croyances qui nous vous appartiennent pas ( les répétitions familiales)

2e étape : Planter des permissions

Des petites graines de bienveillance pour soi afin de retrouver notre intuition : laisser émerger notre voix, ce que nous sentons juste au delà des clichés éducatifs.

3e étape :  Nous relier cœur à cœur

Avec notre enfant intérieur  pour mieux voir les besoins de notre enfant réel. ( sans attentes ni projection du passé)

 

Pour en savoir plus : cliquez ici 

IMG_0027

ETAPE 3 CORPS : Retrouver une voix intérieure bienveillante avec la Mindfullness Parentale

 

Une fois que nous avons prise consciences des répétitions familiales ( de la voix de nos parents) et que nous savons dialoguer nos voix intérieures il est important de ce sentir assez confiant et assez en sécurité pour accueillir nos émotions ( avec un peu moins) de jugement laisser émerger notre propre voix.

 

« Je me sens assez impuissante face à tes pleurs  mon bébé, mais je réalise que je fais du mieux que je peux. je l’accepte.   Je vois bien que tes pleurs ne sont pas les miens enfants. si mes parents n’ont jamais voulu s’occupe de moi, moi je suis là pour toi  et je t’aide à traverser tes émotions. »

Comment pouvoir accéder à cette bienveillance en vers nous même?

Les  outils en ligne TCC ET  la Mindfullness parental :

Une petite voix audio pour vous accompagner au niveau psycho-affectif dans chaque situation, dans chaque émotions pour vous donner un processus sur lequelle vous pouvez vous appuyer pour apprendre à être bienveillante avec vous même quand personne ( peut être ) ne vous l’a appris, quand personne n’a pu accueillir vos émotions.

Les neurosciences nous ont montré que biologiquement , les hormones de l’empathie et de la bienveillance ne s’active pas si l’enfant est soumis à un stress trop longtemps ou à des pleurs à répétitions. ainsi devenue adulte, il est un parent perdu, car il n’a pas le mode d’emploi pour décoder les émotions de son enfants ou tout simplement y être sensible.

 Pour en savoir plus, cliquez ICI

 

education positive

Share Button
The following two tabs change content below.
Je suis Psychologue et Psycho-pédagogue- Auteur et Conférencière. je partage avec vous ici tous les jeux pédagogiques de l'approche TCC ( TETE COEUR CORPS) qui prend l'enfant et ses apprentissages dans sa globalité et tout ce que le travail auprès des enfants m'ont appris. 🙂